-20% sur tout le site pour les soldes avec le code ETE24 jusqu'au 23/07
Aide et contact

Support Le Coq Funéraire

03 80 73 20 79

Liens rapides

0
Mon panier

Comment acheter une place en columbarium ?

En France, la loi autorise deux modes de sépulture, à savoir : l’inhumation et la crémation. Si le premier consiste simplement à mettre le défunt en terre, le second nécessite d’abord de l'incinérer. Ce dernier est ensuite placé dans une urne dont la destination dépend de la dernière volonté du défunt ou de sa famille. Si certains préfèrent la répandre dans la nature, d’autres optent plutôt pour le columbarium. L’achat d’une place au sein des columbaria obéit à une procédure spécifique qu’il convient de connaître avant de se lancer.

Démarche pour acheter une place en columbarium

La demande de place dans un columbarium s’effectue auprès de la mairie. La démarche à adopter est similaire à celle de l’achat d’une concession en cimetière. Sauf que dans le cas présent, l’entretien des lieux incombe à la commune puisque les lieux demeurent sa propriété.

Pour rappel, l’acquisition de concession nécessite d’adresser une lettre de demande de concession au maire de sa commune. Dans la correspondance, l’intéressé doit faire mention de la nature de la concession souhaitée ainsi que la durée d’utilisation. Lorsque la mairie approuve la demande, elle octroie au concessionnaire un titre de propriété. Il s’agit d’un document attestant de ses droits sur le domaine. Le titulaire de la concession doit le garder précieusement et le présenter avant toute inhumation. C’est aussi sur l’acte de propriété que figure la durée de la location. Dans le cas d’un columbarium, celle-ci peut être temporaire (limitée à une durée de 5 à 50 ans) ou perpétuelle (durée illimitée). 

La commune peut aussi rejeter une requête visant à l’obtention d’une concession funéraire ou une place en columbarium. Le motif de rejet le plus fréquent est la non-appartenance du demandeur à la commune sollicitée. Cela peut aussi se justifier par une pénurie de place dans l’enceinte du cimetière. Toutefois, ce genre de contretemps est moins fréquent pour l’achat d’un columbarium.

Après l’acquisition d’un columbarium, le concessionnaire est libre d’y installer ou non une porte. Il peut aussi la décorer à sa guise et y faire fixer un médaillon sépulcral par exemple. À défaut de columbarium, certaines familles préfèrent inhumer les cendres de leurs défunts dans un monument familial. D’autres optent plutôt pour une concession cinéraire.

Le coût d’une place en columbarium

Le prix d’une place en columbarium est fixé par la mairie ou le gestionnaire du crématorium. Le tarif varie en fonction de la durée de location. Ainsi, pour une concession de 15 ans, le concessionnaire doit prévoir une somme comprise entre 400 et 600 euros. Les locations de 30 ans s’obtiennent à un prix allant de 500 à 1800 euros. 

Par ailleurs, il convient de mentionner que les tarifs d’une concession en columbarium dépendent aussi de la ville. Pour acheter une place à Paris, la famille du défunt doit environ prévoir 1500 euros. À Strasbourg et à Lille, les tarifs approximatifs d’un columbarium sont respectivement de 1 750 et 500 euros. Les communes de Rouen et Grenoble exigent 488 et 751 euros à peu près. 

Le concessionnaire doit verser la somme dans son intégralité, à la signature de l’acte de concession. Au terme de l’échéance, il a la possibilité de renouveler sa location. Pour ce faire, il suffit d’adresser, à nouveau, une demande à la commune.

À défaut d’un renouvellement de concession, deux ans après l’échéance, la mairie se réserve le droit de procéder à l’exhumation de l’urne. Elle pourra ensuite la placer dans l’ossuaire si la famille du défunt ne se manifeste pas dans le délai imparti.

Qu’est-ce qu’un columbarium ?

Le columbarium fait référence à une construction partitionnée en plusieurs cases et servant de lieu de sépulture aux urnes funéraires. Le terme tire son origine de « columba », un mot d’origine latin, qu’on peut traduire par « niche ». Par ailleurs, les cases du columbarium se présentent sous forme de niches d’oiseaux dans lesquels sont entreposées les urnes. 

La première utilisation des columbariums remonte à la Rome antique, à l’ère où les Romains pratiquaient déjà la crémation. Ceux-ci disposaient les urnes à l’intérieur de niches creusées dans les murs des nécropoles. À l’époque, les niches étaient ornées de plaques commémoratives, de plaque columbarium ou des sculptures à l’effigie du défunt.

Aujourd’hui, les plaques funéraires personnalisées restent toujours d’actualité. Elles sont réalisées à partir de différents matériaux au nombre desquels le marbre et le granit s’illustrent. Cependant, en raison de leur caractère onéreux, plus particulièrement le premier matériau, ils restent inaccessibles aux personnes dotées de modestes moyens. Toutefois, de nouveaux types de roches ont récemment émergé dans le secteur des plaques sépulcrales. Vendus à des coûts accessibles, leur qualité se rapproche de celle du marbre et du granit. Dans ce lot, on dénombre essentiellement :

Vous pouvez par exemple retrouvez ces plaques funéraires directement sur le site Le Coq Funéraire.

Outre son aspect ornemental, la plaque funéraire fait office d’écriteau. On y inscrit les informations liées au défunt à savoir : ses nom et prénom, les dates de sa naissance et de son décès. Généralement, les proches y font aussi graver une épitaphe.

Un seul columbarium peut accueillir une ou plusieurs urnes de personnes issues d’une même famille. À l’instar d’une tombe, il sert de lieu de recueillement aux proches du défunt.

Les différents types de columbaria

Il existe deux différents types de columbaria, le columbarium individuel et celui collectif. Comme son appellation le sous-entend, le premier reste la propriété d’un seul concessionnaire. Il peut y inhumer l’urne d’une seule personne ou celles de plusieurs membres de sa famille. Le titulaire d’un columbarium individuel choisit librement l’emplacement qui lui correspond et personnalise ses cases. La mairie vient ensuite valider son choix. 

Contrairement à un columbarium collectif, le columbarium individuel prend beaucoup de place et nécessite plus d’investissement.

Le columbarium collectif est subdivisé en différentes cases, chaque case étant la propriété d’une famille. À l’instar du columbarium individuel, l’option collective est personnalisable. La famille du défunt peut décorer la plaque mortuaire au moyen de différents éléments, dont le médaillon mortuaire. En plus de porter une photo du défunt, ce dernier reprend les informations mentionnées sur la plaque funéraire. La particularité du médaillon funéraire réside dans sa déclinaison en diverses formes. Ainsi, on retrouve :

Par ailleurs, la famille du défunt peut changer un médaillon funéraire abîmé par l’épreuve du temps. On peut aussi en commander pour un ancien columbarium qui n’en possède pas.

Inscrivez-vous pour recevoir nos offres promotionnelles et nouveautés !